L’UFC : la voix qui crie dans le désert

Nous passons cinq jours à Dori, en compagnie de l’équipe de l’Union fraternelle des croyants. François-Paul Ramdé, le directeur et Matthieu Soubeiga, le responsable communication et plaidoyer nous font découvrir cette ONG qui nous séduit très vite.

La naissance de l’association n’est pas très heureuse puisqu’elle a pour cadre la famine qui a sévi au Sahel en 1969. Le père Lucien Bidaud alors en mission à Dori, reçoit de grandes quantités de vivres en secours. Afin de pouvoir les distribuer équitablement à la population, il réunit six dignitaires catholiques et six dignitaires musulmans … L’Union fraternelle des croyants est née.

Une fois la famine passée, l’UFC décide de continuer d’exister et de travailler à la prévention de telles catastrophes : “Sans dialogue, pas de paix, sans paix, pas de développement.” Depuis 42 ans, les deux branches de l’UFC oeuvrent au développement socio-économique des villes de Dori et de Gorom-Gorom, un peu plus au nord, à travers de nombreux projets.

Dans l’Assemblée générale de l’UFC, il y a 25 délégués musulmans et 25 délégués catholiques. Le conseil d’administration, 6 musulmans, 6 catholiques. Le Conseil met un bureau en place avec un président d’une confession et un vice-président de l’autre, et ainsi de suite pour tous les postes du bureau. Aujourd’hui, le président est catholique, le vice-président est musulman. Le trésorier, qui vient de décéder, était musulman, le vice-trésorier catholique.

François-Paul Ramdé a la charge de l’équipe technique qui fonctionne comme une ONG. Le personnel, aujourd’hui 25 personnes, est recrutée sur la base de ses compétences et non sur la base de leur appartenance religieuse. La seule contrainte est d’accepter la philosophie de l’organisation. Cette équipe anime les deux volets d’intervention : le volet spirituel, fondement de l’UFC (les 12 premiers musulmans et catholiques ont dû accepter de dialoguer) et le volet socio-économique (développement rural).


À propos de ALFred

fredofaith
Ce contenu a été publié dans Accueil. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.