Retour en images : Burkina Faso

DORI from Frédéric Pascal on Vimeo.

Le 4 février dernier décédait Kolado Cissé, grand imam de Dori*. Nous l’avions rencontré lors de notre passage dans cette ville du nord du Burkina Faso. Nous étions venus rencontrer l’Union fraternelle des croyants (UFC), une association interreligieuse qui œuvre pour le développement économique de la région sahélienne du Burkina depuis 1969. Kolado Cissé, au titre de grand imam de Dori, était le conseiller musulman de l’UFC, là où l’évêque de Dori – Mgr Laurent Dabiré a succédé depuis quelques semaines à Mgr Joachim Ouédraogo – était le conseiller catholique.
Le slogan de l’UFC est clair : « Sans dialogue, pas de paix, sans paix, pas de développement ». Le symbole de ce dialogue : la cinquantaine de boulis maraîchers. Ces mares artificielles retiennent l’eau de pluie.
Retrouvez notre article sur l’UFC ici.
Retrouvez l’UFC sur leur site ici.

 

*Suite au décès de Kolado Cissé, M. El Hadj Mahamoudou Yaya Cissé est le nouveau grand imam de Dori. M. Cissé « a placé sa nouvelle mission sous le signe de la poursuite du dialogue interreligieux avec l’UFC. Et cela, il l’a manifesté par la visite de courtoisie qu’il a rendue dans l’après midi du vendredi 8 février dernier à l’évêché de Dori, juste quelques heures après sa désignation et après la cérémonie de douh’a du grand imam défunt« , précise l’Union fraternelle des croyants. « Cette visite est intervenue à point nommé car la belle coïncidence a été la présence de Mgr Joachim Ouedraogo, évêque de Koudougou et encore répondant juridique de l’UFC, venu prendre part à la cérémonie de douh’a. L’occasion a été donc propice pour les deux leaders religieux de revenir sur les valeurs fondamentales du dialogue et de la tolérance interreligieux, et de réitéré leur engagement à poursuivre cette mission pour la Paix et le développement aux côtés de l’UFC.« 

À propos de ALFred

fredofaith
Ce contenu a été publié dans Accueil. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.